Curated by us - Le curateur c’est nous

Dernière mise à jour : août 6

Certains des musées les plus prestigieux du monde contiennent des sections consacrées aux mouvements artistiques dominés par diverses cultures, mais souvent ces sections regorgent d'artefacts volés de leurs pays d’origine et ramenés en occident pour y être exposés. Dans de nombreux espaces culturels, l'histoire est racontée au travers d’un prisme artistique biaisé. La diversité culturelle dans le monde de l'art est rarement authentique, car les expositions d’art représentatives des personnes de couleur en tant que sujet et auteur d'art, sont très peu fréquentes à grande échelle.


« Expliquer qu'un empire romain tout-puissant et blanc comme neige n'a jamais existé n'empêchera pas les nationalistes blancs de se languir de son retour… Le démantèlement des structures de pouvoir qui ont été étayées par la tradition classique nécessitera plus qu'une vérification des faits ; cela nécessitera d'écrire une histoire entièrement nouvelle sur l'antiquité et sur qui nous sommes aujourd'hui. »

- Dr. Dan-el Padilla Peralta


Nous croyons en la remise en cause de ces fausses notions de l'art. Trop souvent, les artistes minoritaires sont invisibles. Leurs réalisations sont souvent sous-estimées et négligées. Un faux récit de l'histoire à travers l'art est une transgression contre nous tous. Lorsqu'il s'agit de représenter des personnes de couleur, de nombreuses images que nous voyons dépeignent une réalité construite, évoquée par des personnes qui ne font pas partie de la communauté en question. Parfois, ces réalités sont inauthentiques et négatives. Il existe un immense besoin de mettre en valeur l'art et les artistes représentant des récits plus divers et plus authentiques. Leurs points de vue doivent être vus, entendus et ressentis.


C'est l'inspiration derrière « Curated by us » (« le curateur c’est nous » ), notre initiative visant à présenter l'art et les artistes de couleur, ainsi que des images authentiques de personnes d'horizons divers. Nous le faisons par nos e-mails « La culture depuis la maison ! » adressés à nos jeunes membres, qui contiennent du contenu artistique et culturel varié ; les articles de blog Soul Food qui explorent l'art et la culture ; nos excursions culturelles, pour lesquelles nous maintenons un équilibre, allant dans des institutions culturelles spécialisées dans l'art de différentes cultures ; et notre highlight Instagram bien nommé, ou collection virtuelle, que nous avons soigneusement et joyeusement organisée avec certaines de nos images artistiques préférées parmi celles que nous partageons sur les réseaux sociaux.


« … La représentation des Noirs est presque toujours limitée si nous nous laissons croquer dans les fantasmes des autres. En créant leurs propres images, les Noirs acquièrent une certaine souveraineté au-delà de la portée des idées colonialistes et des mythologies racistes. Aujourd'hui, vous pouvez en voir de brillants exemples dans toute notre culture… »

- Jenna Wortham and Kimberly Drew


Certains artistes, dont Kehinde Wiley and Hilary Balu, incarnent ce travail en questionnant le manque de personnes de couleur dans l'art occidental. Ils remettent en question ce sujet à travers leurs peintures, qui représentent des Noirs dans différentes scènes historiques très vivaces. Jiab Prachakul, qui a eu du mal à trouver sa place au sein des galeries d’art jusqu'à ce qu'elle remporte un prestigieux prix d'art, fait de même à travers son travail de portrait, qui s'efforce de créer des images représentatives et contemporaines des Asiatiques.


Photo © Soul Food / Kryssandra Heslop

De tels artistes déplacent la couleur de l'histoire de l'art. Ils peignent, écrivent, cousent, dansent, filment, photographient et dessinent des personnes de couleur dans notre conscience collective et dans le monde de l'art. Nous avons déjà vu l'impact positif que cela a sur nos jeunes membres, lorsque nous découvrons des œuvres et assistons à des représentations d'artistes de leur pays d'origine. Les progrès prennent du temps la persévérance est donc essentielle.


Souvent, l'art nous apprend aussi quelque chose, à travers des leçons d'histoire qui ne sont pas toujours enseignées dans les écoles. L'art peut aussi raconter des histoires contemporaines qui ne sont pas racontées avec précision dans les médias. Nous avons récemment fait une excursion Soul Food pour voir une performance intitulée Noire, qui raconte l'histoire de Claudette Colvin, la jeune fille de 15 ans qui a refusé de céder sa place dans un bus 9 mois avant que Rosa Parks ne fasse de même, mais dont l'histoire est méconnue en raison du fait qu'elle est tombée enceinte à 16 ans et était beaucoup plus noire de peau, et n'était donc pas considérée par les leaders du mouvement des droits civiques comme une candidate idéale pour les représenter. La performance puissante, qui combinait chant, jeu d'acteur et dessin, nous a tous émus et mieux informés sur les faits historiques entourant le Boycott des Bus de Montgomery et d'autres manifestations pour les droits civiques.

Photo © Soul Food / Kryssandra Heslop

Les classiques, les historiens et les historiens de l'art déplacent la vérité de l'histoire de l'art alors qu'ils s'efforcent de déraciner des mythes profondément ancrés. Par exemple, grâce à ses recherches et à ses travaux, le Dr. Dan-el Padilla Peralta se bat pour remettre les pendules à l'heure au sujet des canon classiques, qui ont « été adoptés par les mouvements d’extrême droite, dont les membres [considèrent] les anciens Grecs et Romains comme les créateurs d’une soi-disant culture blanche. » Il estime que la discipline a « semé le racisme dans l'ensemble de l'enseignement supérieur » en raison des « justifications classiques de l'esclavage, de la science raciale, du colonialisme, du nazisme et des fascismes nés au XXe siècle ». Il n'est pas seul à avoir travaillé sur ce sujet. D'autres se battent également pour rétablir les faits, à travers leurs écrits sur la propagande d’extrême droite glorifiant les sculptures en marbre blanc grecques et romaines qui ornent les salles de certains des musées les plus prestigieux du monde, alors qu’elles auraient généralement été peintes dans l'Antiquité et que leurs créateurs ne se croyaient pas « blancs ».


Le travail artistique de ces porteurs de vérité incarne souvent la liberté, la résistance, la beauté, des réponses innovantes et des perspectives sur les problèmes sociaux qui affligent l'humanité, et de nouvelles critiques du capitalisme, de la gentrification, de l'histoire, de l'élitisme et de l'art lui-même. Ils représentent un riche éventail de cultures et de pays divers, et de cette façon sont représentatifs de l'humanité. Grâce à leur art, ces artistes construisent des ponts, racontent des histoires inédites, amplifient diverses voix et nous aident à comprendre et traiter les événements mondiaux. Leur art dépeint magnifiquement des cultures nuancées et réfute les stéréotypes faux et négatifs. Il change le récit entourant les personnes de couleur, raconte des faits historiques et nous fournit une source de lumière alors que nous nous efforçons d’avancer vers un avenir meilleur.


#SoulFoodForMigrantYouth


123 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout